Licence Creative Common by SA

Qu’est ce que le capital ? Enregistrer au format PDF

jeudi 5 mars 2015 par Matthieu GIROUX

Vous voyez en ce moment toutes sortes de reportages qui confirmeraient que le capitalisme ne serait que libéral et monétaire. Seulement Henry Charles Carey a défini une économie qui n’est pas basé sur la monnaie, mais sur la création de richesses par le crédit.

Le capital est trop facilement associé au Chiffre d’Affaire de l’entreprise. Il est dit par les médias que ce serait le capital monétaire d’une entreprise qui ferait sa richesse. La réalité est que le capital d’une entreprise est en fait ce qu’elle peut produire. Quand Microsoft a empêché Nokia d’améliorer son système d’exploitation qui avait fait la gloire de cette entreprise, il était évident que Nokia allait couler, sachant que Nokia ne pouvait plus se permettre d’augmenter la puissance des micro-ondes de ses téléphones ? C’est ce qui s’est effectivement passé. Maintenant Nokia réfléchit de nouveau à améliorer un nouveau système d’exploitation.

On apprend aux dirigeants français que les acquis des 30 glorieuses seraient du communisme. La réflexion est la même pour les américains. Ceux qui apprennent l’économie à l’école ne font, depuis très longtemps, aucunement le lien entre le capitalisme d’état des 30 glorieuses et le communisme productif, puisqu’on leur apprend à gérer des indicateurs. Le lien entre le capitalisme d’état et le communisme productif est le crédit productif public. Le crédit productif public consiste à créer de l’argent par rapport aux richesses qui seront produites. Comme nous créons des richesses, la qualité de vie augmente. La population augmente alors.

C’est lorsque Roosevelt est malade qui découvre la poltique économique et humaine des pères fondateurs des Etats-Unis

Nous sommes sur la planète Terre. Elle est donc notre capital, ainsi que la lune voire les astéroïdes. C’est ce qu’explique Henry Charles Carey au XIXe siècle pour la Terre. La planète Terre et la terre des champs portent le même nom, parce que c’est la terre qui a longtemps nourri l’humain. Il est donc important, selon Henry Charles Carey, de maintenir ce capital terrestre en le restituant. C’est ce que croient les salariés avec l’argent. Ils peuvent ainsi se faire rouler par la dette et la cupidité.

Le soleil et la lumière font aussi partie de notre capital. Notre science n’arrive toujours pas à comprendre que la lumière est à la fois onde et matière. Nous ne comprenons toujours pas pourquoi la lumière passe par le plus court chemin. Vernadski explique que ce sera celui qui fera la relation entre la vie et la matière qui fera une découverte fondamentale majeure.

Etonnamment les Français sont parmi les meilleurs en optique, alors que nos professeurs de physique n’arrivent pas à expliquer comment Descartes a trouvé en optique. La raison est que deux autres physiciens avaient trouvé avant lui. Ils ont été défendu par Leibniz.

Maintenant nous pouvons créer des terres et des lumières artificielles. Nous avons donc accru techniquement notre capital. Seulement le potentiel du nucléaire, notamment celui du thorium-uranium, n’a même pas servi à verdir les déserts, comme l’envisageaient nos physiciens.

http://www.solidariteetprogres.org/tous-les-articles/?recherche=cr%C3%A9dit+productif+public
http://www.liberlog.fr/Livres-Libraires-ELECTRE


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 23556

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSS1 Définitions

Creative Commons License