Creative Common By SA

Éviter la 3ème guerre mondiale Enregistrer au format PDF

mercredi 17 juillet 2013 par Matthieu GIROUX

La concurrence intensive entre la population, avec la mise en avant des faits divers, de la mort, de la violence, nous prépare inévitablement à la guerre. Les dirigeants des grandes entreprises, qui sont en fait les "fils de" ne sont pas suffisamment intelligents pour croire à la possibilité d’extinction de l’être humain.

Nous avons beaucoup de qualités, toutes différenciées pour chacun. Seulement la nature ne nous juge pas par nos qualités mais par nos failles. Nos atouts sont la survie dans les moments difficiles, notre faculté à réfléchir pour s’accaparer notre environnement afin de le transformer. Nous sommes les êtres les plus créatifs qui existent.

Notre défaut se révèle malheureusement quand tout pourrait aller bien pour nous. L’humain veut tout s’accaparer. Pour les plus créatifs nous voulons transformer un maximum de choses. Mais comme tout être vivant nous sommes à la fois capables du meilleur comme du pire. Les plus idiots de nos concitoyens n’ont jamais eu à se remettre en cause, si bien qu’ils jalousent les plus créatifs de leurs homologues. Ces idiots se sont les "fils de" qui nous dirigent. Ils veulent se créer des montagnes d’argent comme le ferait Picsou, pour se mettre en valeur et gagner en pouvoir, parce que leurs parents leur ont appris à ne faire aucun cadeau, cause de leur richesse.

Rappelons l’histoire : Le nazisme est en fait la création d’une propagande liée à une censure, proposant d’oublier son passé afin de s’en prendre aux moins nombreux, pour enrichir la finance occidentale. Les financiers qui ont mis en place le nazisme en Allemagne n’ont pas eu besoin de le créer. C’est la censure qu’ils ont mis en place qui a permis au peuple allemand d’oublier un passé lourd à porter, ainsi le fascisme a pu d’abord convaincre les idiots puis les intellectuels embarqués dans ce système. Les financiers n’ont pas prévu que le nazisme allait s’exporter, que l’endoctrinement pouvait rendre intelligent pour tuer, que l’humain pouvait être plus destructeur que créatif, parce qu’il oubliait son passé.

Actuellement les dessins animés non encadrés et la télévision de faits divers rendent les enfants et leurs parents agressifs et paranoïaques. La société du désir nous permet actuellement d’oublier notre passé et nous rend animal. Il est courant de voir des personnes intègres se dire associables, parce qu’elle ne comprennent pas la logique des autres, consistant à consommer au lieu d’agir, à dépenser et oublier au lieu de construire. En effet pour construire il faut réfléchir avec son passé. Il faut aussi chercher le bonheur, ce qui rend heureux, contrairement à ce que font croire les médias, qui disent que chercher la vérité apprend des mauvaises nouvelles. La réalité est que celui qui vit par le désir ne pense qu’aux mauvaises nouvelles parce qu’il ne sait pas les éviter. Le désir ne permet aucunement d’être heureux. Être heureux c’est se sentir bien, pas se sentir mieux.

Ainsi les plus intéressés de nos concitoyens veulent à leur tour oublier, car eux-mêmes ne recherchent pas leur bonheur mais leur survie, dans un monde favorisant les plus individualistes, corrompus de toutes parts, que ce soit dans le sport de haut niveau, où l’on fait croire que dans un sport où l’on triche cela remet en cause toute la profession. En effet on voit souvent les comiques remettre souvent en cause les cyclistes alors que certains d’entre eux, croyant qu’un sport qui décèle les tricheurs est un sport sain, n’ayant rien gagné malgré toutes leurs qualités génétiques, s’attachent à se montrer en exemple. Ou bien alors on fait croire, dans le fonctionnement des grosses entreprises, que les plus détestables des comportements sont vus comme des modèles. Aussi il est bien vu d’être sur-actif et plein de caféine dans une entreprise. Dormir peu est une qualité bien que cela entraîne beaucoup de problèmes pour plus tard.

Toute la population du désir, autrefois mise en valeur, parle aujourd’hui du non-soi, de la mort, du non-vote, accumulant les peurs et renonçant à tout ce qui pourrait lui porter chance, parce que la propagande du désir fait croire que c’est l’égoïsme qui permet de s’améliorer, pas la recherche du bonheur, que la concurrence et la guerre sont ce qui fonctionnent le mieux, alors que 95 % des enfants ne veulent pas des dessins-animés violents, que l’argent est une richesse alors que c’est une source de guerres. En effet, lors de l’invention de l’écriture et de la finance, l’humain a vu les atouts de l’argent, permettant de protéger la population, mais rapidement beaucoup de défauts se sont créés, car nous voulons détruire quand nous avons trop en notre possession.

Deux choix s’offrent à nous : Être idiot ou être intelligent, s’en prendre aux victimes ou bien aux coupables. Les dirigeants de grands groupes ne voulant aucunement laisser leurs entreprises enrichir la population jouent le jeu des victimes et fustigent les minorités, responsables selon eux de la concurrence créée par les lois, elles-mêmes mises en place par les pions de banquiers, plus idiots que perspicaces. Ces "fils de" ne connaissent pas le bonheur mais la jouissance, et fonctionnent par jalousie. Serge Dassault en est le meilleur exemple et voit les lois comme le moyen de mettre en place sa dictature.

Il ne faut pas compter sur le PS seul pour combattre la finance. Ce parti tenaillé par les clubs de pouvoir depuis Rocard et la fin du participatif, remis temporairement en place par Ségolène Royal pour être de nouveau abandonné avec les clubs de pouvoir et les médias, ne peut à lui seul remettre en ordre le pays car il ne l’a jamais fait. En effet le PS n’a jamais pu atteindre le pouvoir que par des compromis avec les puissants, laissant le travail pour le parti-communiste en 1945. Le PCF a créé la sécurité sociale en 1945. Elle est remise en cause actuellement. Le participatif qui est démocratie est actuellement au Front de Gauche. Nous élaborons actuellement les détails du programme du Front de Gauche, dans vos villes. Les créatifs ayant eu des problèmes et cherchant le bonheur sont les bienvenus, et pourront se mettre en avant lors des débats.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 25416

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSS7 Contredire l’économie monétaire

Creative Commons License