Creative Common By SA

Le système médiatique oligarchique Enregistrer au format PDF

Article AGORA VOX
mardi 24 septembre 2013 par Matthieu GIROUX

Pour arriver à nous faire croire qu’il faut diminuer la population, ceci afin de vendre plus, la finance utilise des stratagèmes efficaces, acceptés pour certains par une majorité de la population grâce à la désinformation et la répétition.

Les médias

Il est très facile de décrire le système médiatique mondial. La finance va choisir parmi la population des plébéiens talentueux, qui ne s’occupent évidemment pas de prévoir à long terme. Ce sont des orateurs capables de défendre n’importe quel sujet. On peut citer comme meilleurs exemples Jacques Chirac ou Attali. Ces plébéiens ont été choisi très tôt dans la population. Ils ont été chouchoutés.

La finance va montrer aussi des "vauriens utiles", qui pourront se décliner en diverses catégories sur le web. Ces vauriens utiles auront pour but de lancer les débats, de faire croire qu’ils représentent la démocratie. Il ne sera aucunement question de donner à la population d’agir démocratiquement. Au contraire il s’agira de rendre la population neutre ou fasciste, en faisant croire que les citoyens ne peuvent agir ou qu’ils agissent avec des émeutes. Ainsi la population française ne croira qu’aux manifestations pour résoudre ses problèmes. Elle hésitera longtemps avant de voir ses élus et leur proposer une solution, n’en connaissant pas réellement elle-même.

Les plébéiens talentueux seront détruits médiatiquement s’ils ne s’auto-censurent pas. Sinon ils recevront des louanges des médias. Par exemple Ségolène Royal voulait payer la dette, alors que l’état français n’a plus possession de sa propre monnaie et a ainsi créé une dette fictive pour plus des 3/4 en 2010. Elle a donc été mise en valeur pour avoir signé le paiement de la dette en 2007. Elle a cependant été clairement détruite médiatiquement dès qu’elle a parlé de réforme bancaire. Comment peut-on expliquer en effet qu’une dirigeante, qui a été clairement victime de tricheries puisse avoir un résultat aussi pitoyable afin de devenir candidate du Parti Socialiste. Arnaud Montebourg l’a remplacée. Il y avait moins de polémiques avec lui en 2011. En 2013 il est affalé de polémiques, dont certaines sont fondées.

Aussi il faut éviter qu’un dirigeant ait une réflexion scientifique, ni même une philosophie, encore moins une vision positive de l’éternité de notre civilisation. Un dirigeant avec une réflexion scientifique pourrait s’attaquer aux causes de la spéculation. Il serait alors détruit médiatiquement. Comme peu de dirigeants ont un esprit scientifique, ils deviennent de simples exécutants. On peut citer comme cela François Hollande ou Nicolas Sarkozy. Difficile de philosopher avec un dirigeant. La philosophie pourrait pourtant être utilisée dès l’école maternelle, selon le film "Ce n’est qu’un début". L’art abstrait a servi à détruire l’utilité de l’art, qui montrait au début l’éternité de notre civilisation.

Les philosophes médiatisés ne servent pas à apaiser le débat. Ils ne servent surtout pas à associer des idées comme l’aurait fait Platon, mais à dissocier ou définir, souvent de façon détournée d’ailleurs. Ce sont plutôt des orateurs, des plébéiens talentueux, capables de défendre n’importe quelle idée qui leur paraît importante, un rite le plus souvent. Ce rite peut être repris par le marketing des entreprises.

C’est la vision à court terme qui régit l’auto-censure. Ceux qui auront une vision à moyen terme seront les Attali, qui serviront à louer la finance avec un gouvernement mondial, pour lequel la population se demande à quoi il servirait. Ce serait, si l’économie est détruite, le fascisme financier.

Le web

Il faudra faire croire que le web est moins utile que la télévision. Beaucoup regardent encore la télévision. On parlera du clavier d’ordinateur, rempli de bactéries. On dirigera les internautes vers Windows, un système d’exploitation rempli de publicités et de virus. Il y aura une propagande faisant croire que les systèmes d’exploitation fiables comme Linux ou BSD sont inaccessibles, ce qui est faux grâce aux Groupes d’Utilisateurs Linux et grâce aux intégrateurs en logiciels libres. La pseudo-inaccessibilité des systèmes d’exploitation fiables ressemble beaucoup à la pseudo-inaccessibilité de la musique classique et de la méthode Bel Canto, permettant de chanter des opéras.

Les "vauriens utiles" y seront déclinés en différents personnages. Il y aura ainsi les "idiots ultra-libéraux", confondant le droit avec la jungle libérale. Ces idiots serviront à montrer que le web est pire que la télévision. Il sera impossible qu’ils soient soutenus par la majorité de la population, seulement par certains médias gérés d’ailleurs par les mêmes personnes.

Il y aura aussi les "confidents malthusiens" qui auront un discours largement aidé. Ils serviront à ce que la population croit que le progrès est inutile, ceci afin de permettre à la finance de tout vendre. Ils auront un profil révolté, mais acceptent la dépopulation mondiale. Ils pourront être aidés par les partis politiques financés par l’état devant faire des compromis pour être financés. Ils trouveront ainsi des soutiens dans la population.

Conclusion

L’ensemble de cette propagande servira à favoriser le pessimisme ambiant en faisant croire qu’il serait impossible de faire confiance à l’individu, celui-ci ayant une image de vaurien, comme le montre la télévision. Évidemment dans les faits il existe beaucoup de personnes morales. Ce sont d’ailleurs souvent les pauvres qui partagent. On leur a réservé les jeux d’argent afin de favoriser leur soumission à la cupidité. On veut faire croire que ce sont les riches qui sont solidaires en remboursant mieux l’aide aux associations pour les riches. François Hollande ne savait même pas que ces remboursements ne bénéficiaient pas aux pauvres.

Sources


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 24639

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSS7 Contredire l’économie monétaire

Creative Commons License